lundi 18 juin 2007

Le fond

Quand on s'approche des ténèbres
Loin au delà du miroir
On peut apercevoir
Toute les beautés de l'orfèvre

Collier de fainéantise
Chasuble d'hantise
Bague de faiblesse
Et aube de tristesse

Me voici donc vêtu
De gais apparats
Moi, le prêtre-roi
Qui n'a pas vécu

Lentement j'avance
Jusqu'à l'indifférence
Où nulle intelligence
N'éclaire le silence

Au fond de mon ignorance
Doucement je danse
Et jamais je ne pense
A cette tendre potence

Posté par Point noir à 03:29:00 PM - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Le fond

Nouveau commentaire